logo_ ere (1)

Eiffage Rail Express (ERE), filiale du Groupe Eiffage, est titulaire du marché de partenariat signé avec SNCF Réseau pour la conception, le financement, la construction, l’entretien et la maintenance pendant 25 ans de la ligne à grande vitesse (LGV) Bretagne-Pays de la Loire (jusqu’en 2036).

Un projet au service de la mobilité, de la compétitivité économique et de l’attractivité des régions Bretagne et Pays de la Loire

art_ 1 (1)

icon_ watchDes temps de parcours réduits :

Paris-Rennes en 1h27


icon_ calendar
Mise à disposition de la ligne nouvelle : 

15 mai 2017


icon_ construction
Un chantier de 6 ans :

  • 182 km de ligne nouvelle
  • 225 ouvrages d’art
  • 9 viaducs ferroviaires et 7 tranchées couvertes
  • 2 nouvelles sous-stations électriques

icon_ man
Emplois :

  • Plus de 4 500 personnes mobilisées pour les  travaux de génie civil et d’équipements  ferroviaires
  • 1 400 emplois locaux créés
  • 1 300 000 heures travaillées au titre de l’insertion
  • 140 000 heures de formation

icon_ leaf
Mesures environnementales :

  • 123 espèces protégées
  • 700 ha de compensation
  • Mise en place d’un fonds d’arbitrage carbone  afin de promouvoir des techniques  constructives ou des matériaux moins polluants

icon_ euro
Investissements :

3 milliards d’euros dont 1,2 milliard d’investissements privés

Les grandes étapes du projet

Janvier 2011 – Juillet 2012

Études et autorisations administratives

Avril 2011 – Décembre 2011

Concertation et réunions publiques

Juillet 2012 – Décembre 2012

Travaux préparatoires

Décembre 2012 – Été 2015

Grands travaux de terrassement et de génie civil

Automne 2014 – Été 2016

Équipements ferroviaires

Automne 2016

Fin des travaux

15 mai 2017

Mise à disposition de la ligne

6 ans se seront écoulés entre la signature du marché de partenariat et la mise à disposition de la ligne par Eiffage Rail Express (ERE) à SNCF Réseau. Cette capacité à réaliser des infrastructures d’une telle envergure dans des délais contraints et maîtrisés est favorisée par le modèle du Partenariat Public-Privé : il aura permis une optimisation des délais et des coûts, grâce notamment, en phase de conception/construction à l’intégration et à la bonne coordination des phases d’études, des enquêtes administratives et environnementales.

Une attention portée à la bonne intégration du projet dans les territoires

Une prise en compte du long terme

  • Une optimisation du tracé en phase conception afin de limiter les coûts de construction et réduire les délais ;
  • L’intégration d’une sous-couche en grave-bitume sous le ballast de la plateforme ferroviaire qui permet d’optimiser les délais de     construction, d’offrir plus de confort aux voyageurs et de diminuer les coûts de maintenance ;
  • Une ligne parfaitement interopérable dans la durée et dès sa mise en service avec la cohabitation de trois systèmes de signalisation     (TVM300, ERTMS 1 dédié au fret et couvrant le contournement du Mans, ERTMS 2).

Un Observatoire socio-économique de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire (BPL)

Créé en 2012, l’Observatoire BPL, qui associe Eiffage Rail Express, le maître d’ouvrage, l’Etat, SNCF Réseau, les  co-financeurs de la LGV et les acteurs des territoires traversés, a pour mission d’évaluer, de mesurer et d’analyser l’impact économique de la ligne aux différentes phases du projet. L’Observatoire s’intéresse en particulier aux questions relatives à l’emploi. [ Pour en savoir plus + ]